Actualité

Natives

Aux origines

Photographies et volumes minéraux évoquent un monde natif !

La photographe Karine Malatier arpente l'Afrique et capture une humanité belle et encore bien réelle.

Ces portraits sont accompagnés par les carapaces de Jean-Marc Paubel; ces créations explorent la matière et mettent en œuvre des matériaux ancestraux comme la soie et le papier pour créer des œuvres qui portent une grande force naturelle et tellurique, comme au commencement du monde.

Pour ce mois de septembre, les créations de Maryvonne Dublassy rejoignent Natives à la chapelle de l’île Barbe pour accompagner les oeuvres de Jean-Marc Paubel et de Karine Malatier.

Nous suivre

  • Black Twitter Icon
  • Souchaud art Project
  • Noir Icône Instagram

press to zoom
Karine Malatier
Karine Malatier

press to zoom
Maryvonne Dublassy
Maryvonne Dublassy

press to zoom

press to zoom
1/8

exposition NATIVES

Karine Malatier, photographe

Jean-Marc Paubel, plasticien

accompagnés par les textiles de Maryvonne Dublassy

Date

31 août au 26 septembre 2021

Lieu

Chapelle de l'ïle Barbe

69009 Lyon

Chapelle de l'ïle Barbe

69009 Lyon

ouverture de l’exposition le mardi 31 août de 15h à 20h

 

bus : 31 et 43/ arrêt l’île Barbe -  Vélov 

 

La chapelle sera ouverte :

du mardi au vendredi  de 13h à 18h

le samedi et dimanche de 11h à 18h

Norme sanitaire en vigueur : 

 masque obligatoire et passe sanitaire

http://karinemalatier.com/

https://www.jeanmarcpaubel.net/

Partenaire de l'exposition 

KP.jpg

L’Afrique est belle, l’Ethiopie en est une preuve, en allant dans ce berceau de l’humanité, ma seule ambition était de rencontrer les tribus de l’Omo, de vivre quelques instants  avec eux loin de mon confort et de mes certitudes, bien entendu  sans être dupe de ma condition d'occidentale armée d’un appareil !

J’ai voulu montrer un peuple tel qu’il avait envie d’être vu , beau et fier  … On pourrait parler des heures de leurs rites qui sont à l’encontre des combats que nous menons en Occident, et qui semblent tellement éloignés de leurs coutumes et de leurs traditions. Mes  codes, ma bien-pensance en ont été bouleversés, et ma  soit disant bienveillance quelque peu chahutée. 

A contrario d’un ethnologue ou d’un sociologue  qui va se préoccuper des origines, des changements sociétaux et de l’avenir de ces peuples, je n’ai eu qu’un regard instantané sans jugement, ni revendication .Le photographe ne restitue pas une vérité mais ce qu’il a envie de montrer sans justification et à chacun d'intellectualiser à sa manière l’image.

La photo a cela de magique qu'elle ne laisse pas libre court à une pensée universelle, elle sert de support à la réflexion, au questionnement.

Karine Malatier

Je développe, au long cours, depuis le début des années 2000 une technique artistique très personnelle mettant en oeuvre le papier (de soie notamment) -matériau ancestral- les charges minérales et métalliques et les résines polymères -matériau contemporain- pour créer des oeuvres en volume évoquant l'idée des grandes forces naturelles.

 

Je nomme ces oeuvres les carapaces.

 

Les carapaces convoquent de manière concrète et poétique -dans un rapport complexe entre leur surface et leur forme- la nature et les forces telluriques, le minéral, le végétal et parfois même l'organique.

 

Les carapaces sont des oeuvres-objets uniques qui tendent à créer l'émotion par leur seule existence, étranges et précieuses comme des météorites.

 

Jean Marc paubel

Maryvonne Dublassy, Styliste de Mode Textile, transforme les tissus en oeuvres d'art. Sa passion: la couture est une culture à part entière, à laquelle elle s'adonne depuis toujours. Elle pratique un métier où l'imagination rencontre la précision du geste.

 

Elle vous invite à partager un voyage, de l'ombre à la lumière à travers une collection unique composée de quatre sièges, où la sobriété des structures de métal valorise l'étonnant tissage de bandes textiles. Un savoir-faire parfaitement maîtrisé dans un design d’aujourd'hui.

 

Des couleurs fortes évoquant l'Afrique dessinent un univers métissé, racontant la passion des voyages et des rencontres….

 

Pour ce mois de septembre, ces créations rejoignent Natives à la chapelle de l’île Barbe pour accompagner les oeuvres de Jean Marc Paubel et de Karine Malatier.